SECONDE CHANCE

Sauvetage de nos amis par co-voiturage, famille d'accueil, adoptions etc....
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  BOUTIQUE 1BOUTIQUE 1  BOUTIQUE 2BOUTIQUE 2  
Partagez | 
 

 MALADIE CONTAGIEUSE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DELFINE
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages: 2878
Age: 36
votre ville et dept : comps dans le gard
Date d'inscription: 27/10/2006

le grand monde de la PA
nom de l'association, du groupe militant: collectif Collectif de Défense Animale

MessageSujet: MALADIE CONTAGIEUSE   Mer 30 Avr 2008 - 10:34

Maladie de carré :
très contagieuse, cette maladie virale reste toujours d'actualité en France. Elle touche des animaux de tous âges; elle provoque de la fièvre, des atteintes respiratoires (rhinites, ou broncho-pneumonie) digestives (gastro-entérite), oculaires, cutanées ou nerveuses dont l'évolution est très souvent mortelle.

L'hépatite de Rubarth :
le virus de l'hépatite canine provoque de la fièvre et une grave atteinte hépatite.

La parovirose :
cette maladie, très contagieuse, est due à un virus très résistant dans le milieu extérieur. Il est responsable de gastroentérite hémorragique sévère.
Il existe des vaccins particulièrement adapté aux chiots: votre vétérinaire vous conseillera.

La leptospirose :
les leptospiroses sont des bactéries véhiculées par les rongeurs. Elles provoquent chez le chien une atteinte hépatique et rénale, souvent mortelle.

La rage :
Cette maladie transmissible à l'homme est l'objet d'une surveillance sanitaire très stricte car elle est mortelle pour les animaux et pour l'homme.
La vaccination contre la rage est obligatoire pour tout les chiens vivants en zone déclarée infectée et pour les animaux séjournant en centres de vacances. Cette obligation est valable également pour la Corse et les DOM.

_________________
DELFINE
Présidente Fondatrice du Collectif de Défense Animale

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://collectif-defense-animale.wifeo.com/index.php
PEPSI
déconseillé(e) par l'admin
déconseillé(e) par l'admin


Féminin
Nombre de messages: 2448
Age: 39
votre ville et dept : FLEAC dans le dept 16 en charente
Votre département: 16730
Date d'inscription: 23/12/2007

le grand monde de la PA
nom de l'association, du groupe militant: refuge angoumois, Collectif-défense-animale

MessageSujet: info santé   Jeu 17 Juil 2008 - 0:20

LA DIROFILARIOSE
C'est un ver rond, le Dirofilaria immitis, transmis au chien par la piqûre d'un moustique, qui est à l'origine de cette grave maladie que l'on rencontre surtout sous les tropiques et dans le sud de l'Europe. Suite à la piqûre, la larve du ver pénètre sous la peau. A l'âge adulte, elle se dirige vers le coeur de l'animal et se fixe dans les artères pulmonaires.
Le fonctionnement cardiaque s'en trouve perturbé, surtout en cas d'infestation importante, et il y a risque de syndrome hémolytique (destruction des globules rouges), d'obstruction de la veine cave et de graves problèmes respiratoires.
Les symptômes n'apparaissent que plusieurs mois, parfois plusieurs années, après l'inoculation, ce qui en rend le traitement souvent peu efficace. Ce sont :
La toux, les difficultés respiratoires, les syncopes lors d'efforts, perte de poids et de la masse musculaire, problèmes rénaux, épanchement abdominal ou thoracique.
L'obstruction de la veine cave se signale par une tachycardie, un manque d'activité, l'apparition d'un ictère, les mixions foncées.
Il est essentiel de pouvoir pratiquer un diagnostic rapide pour assurer un maximum d'efficacité au traitement, qui n'exclut cependant pas d'importantes séquelles.
Le traitement en lui-même entraîne des réactions de l'organisme, avec risque de thrombose, et les injections se montrent douloureuses.
Il est conseillé un traitement préventif, sous forme de cachets, si l'animal vit dans les zones sensibles ou en cas de départ vers celles-ci.
On peut également éviter les promenades en soirée et dans les lieux humides (marais, eaux croupies, etc...), protéger l'habitat par des moustiquaires, etc...

LA GALE DES OREILLES
C'est un acarien, l'Otodectes cynotis, qui est responsable de cette affection très contagieuse, que l'on rencontre fréquemment chez les chiens et chiots vivant en meute ou en collectivité.
Ce parasite vit et se reproduit dans le conduit auditif. Ses larves donnent à leur tour naissance à des oeufs, qui produisent d'autres adultes et etc...
C'est cette prolifération du parasite qui provoque des inflammations (otites) avec importante production de cérumen de couleur marron foncé et très odorant.
Le chien essaie de s'en débarrasser en secouant la tête et en se grattant sans cesse. Souvent, l'énervement du à cette situation rend le chien nerveux.
La transmission s'effectue par simple contact avec un sujet atteint.
Un entretien régulier de l'oreille avec un produit spécifique est la meilleure prévention.
En cas d'infestation, le vétérinaire vous prescrira un médicament acaricide. Le traitement devra être poursuivi jusqu'à complète disparition du parasite.


LA LEICHMANIOSE
Ce sont les phlébotomes, insectes piqueurs, qui transmettent au chien cette maladie grave. Non contagieuse aux autres animaux, son évolution amène presque toujours à la cachexie et la mort, bien que certaines découvertes récentes semblent encourageantes dans le traitement de cette affection.

Les principaux symptômes sont :
Une anorexie suivie d'un amaigrissement .
Des ulcérations cutanées (ailes du nez, oreilles...).
De la kérato-conjonctive.
Apparition d'une dermite sèche.
Un allongement des ongles.
Plus rarement, des boiteries.

Il existe une forme plus virulente de cette maladie, la Leichmaniose rénale, qui oblige à la mise sous perfusion de l'animal.
Actuellement, le traitement se compose d'injections, qu font disparaître les symptômes pendant quelques mois, ou d'administration de Zyloric.

LA PIROPLASMOSE
C'est la tique qui transmet cette maladie au chien, via sa salive anticoagulante injectée au moment d'aspirer le sang de l'animal et qui abrite les parasites de la piroplasmose. Ces derniers se propagent alors dans les globules rouges qu'ils font éclater en s'y multipliant, provoquant une anémie. Les reins et le foies se retrouvent également intoxiqués par les déchets des globules rouges.
Cette affection est l'une des plus courantes chez le chien et bon nombre d'entre eux en sont victimes chaque année. Les chiens de chasse, ou vivant en extérieur, sont les victimes les plus courantes de cette maladie, mais tous sont susceptibles de l'attraper, d'où nécessité de la vaccination. Cette affection , n'est cependant transmissible ni à l'homme ni aux autres animaux.
Les symptômes
Le chien est apathique, prostré, et refuse généralement la nourriture. Il a des crises de vomissement et est pris de fortes fièvres. Ses mixions (urine) sont d'un rouge orangé ou marron foncé.
Avisez d'urgence votre vétérinaire qui doit établir son diagnostic dans les meilleurs délais.
Le traitement
Selon le stade d'évolution de l'affection, le praticien agira par injections (douloureuses pour l'animal et souvent accompagnées de vomissements) ou perfusions, voire par transfusions pour pallier à la destruction des globules rouges.
Même si le traitement se montre efficace, à condition toutefois de le démarrer rapidement, les complications sont souvent néfastes à l'animal.
Il est donc impératif de déceler rapidement l'apparition des symptômes décrits ci-dessus.

La prévention :

Les anti-parasitaires
Le meilleur moyen de prévenir la piroplasmose est d'empêcher la tique de piquer. Il faut donc choisir un anti-parasitaire efficace, comme certains colliers, les pulvérisateurs ou encore la pipette qui permet une répartition totale du produit sur le corps de l'animal..
L'anti-parasitaire doit être utilisé pendant les périodes à risques, printemps et automne, et ceci même sur les animaux vaccinés.

La vaccination
Le vaccin actuellement utilisé est surtout efficace sur les jeunes chiens n'ayant jamais été contaminé. Pour les adultes, il n'est malheureusement pas efficace totalement.

LE PYOMETRE
C'est un dérèglement des hormones sexuelles, qui se produit dans les 2 mois suivant les chaleurs, qui est à l'origine de cette maladie de l'utérus. La surproduction de sécrétions par les glandes de la paroi de l'utérus aboutit à une dilatation de celui-ci et souvent à une infection. La cause première est encore mal connue des spécialistes.
Cette maladie se rencontre le plus souvent chez les chiennes âgées de plus de 7 ans non stérilisées, mais l'utilisation abusive de traitements hormonaux peut la provoquer à tout âge.
Il s'agit d'une affection grave, à traiter rapidement.

On rencontre 2 formes de pyomètre :
le pyomètre à col fermé : les sécrétions s'accumulent dans l'utérus. Mais aucune perte vulvaire n'est décelable. On note en revanche une distension abdominale. Les autres symptômes sont assez évidents : Abattement prononcé, vomissements, mixions fréquentes, parfois coma.

le pyomètre à col ouvert : Il entraîne des écoulements, avec parfois des pertes sanguines. Les symptômes sont peu évidents : abattement, manque d'appétit.

Le traitement le plus adapté consiste en une intervention chirurgicale (ovario-hystérectomie).
Il existe un traitement médical, réservé aux chiennes dont l'état général ne supporterait pas une intervention chirurgicale, mais il est moins efficace, avec risque de récidive.

LES VERS
Les vers sont des parasites qui vivent dans l'intestin du chien. Certains peuvent provoquer des maladies plus ou moins graves, c'est pourquoi il est impératif de traiter son animal de façon préventive et systématique. Pour un chiot, et jusqu'à 6 mois, une vermifugation mensuelle s'impose, puis, une fois adulte deux fois par an. Les chiens évoluant souvent à l'extérieur (Expositions, pension, ...) doivent être traités plus souvent.
Il est faux de croire que chez le chien le fait de manger de l'herbe remplace la vermifugation. Sur les conseils de votre vétérinaire, et selon le poids et l'âge de votre chien, vous pouvez utiliser un vermifuge en pâte, assimilable à sa nourriture, ou en cachets à avaler ou à diluer dans sa boisson.

Il existe 2 sortes de vers :

LES VERS RONDS
Les Ankylostomes. On les rencontre surtout chez les chiots et adultes vivant en groupe et ils sont difficiles à déceler car rarement présents dans les selles. Se nourrissant du sang qu'ils pompent dans l'intestin, et bien que de dimension réduite, leur nombre peut provoquer de graves dommages aux parois intestinales, puis une véritable anémie chez l'animal, et même une issue fatale.

Les Ascaris Ce sont des vers ronds et blancs dont la longueur peut atteindre 20 cm, et qui infestent la majorité des chiots, se transmettant lors de la grossesse de la mère ou via le lait maternel. Se nourrissant directement dans l'intestin, ils peuvent provoquer des retards de croissance et de nombreux problèmes de santé : vomissements, constipations, diarrhées, amaigrissement, et même parfois d'obstruction intestinale pouvant aller jusqu'à la perforation. Les ascaris sont transmissibles à l'homme, notamment par le biais des déjections.

Les Trichures Ces vers, de 2 à 4 cm de longueur, sont reconnaissables à leur extrémité enroulée. Ils vivent dans le gros intestin et se nourrissent de sang, qu'ils pompent à travers la paroi du côlon, entraînant des diarrhées et des inflammations hémorragiques très douloureuses pour l'animal, ainsi qu'une anémie. Très résistants aux vermifuges, on les trouve surtout chez les chiens vivant en groupe. Leurs oeufs évacués dans le sol peuvent y rester plusieurs années et infester ensuite d'autres sujets.

LES VERS PLATS

Le Ténia Ce ver, dit « ver solitaire », peut atteindre 80 cm de long et contamine le plus souvent les chiens au travers des puces qui sont porteuses de leurs larves. Ses oeufs sont évacués dans ses anneaux et sa présence est identifiable dans les selles. En plus d'une possible anémie, il provoque d'interminables démangeaisons dans l'anus du chien qui n'a d'autre ressource que de se traîner le derrière par terre, adoptant la célèbre position dite « du traîneau » la même qu'il prend lorsqu'il a un problème de glandes anales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://collectif-defense-animale.wifeo.com/index.php
 

MALADIE CONTAGIEUSE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» maladie d'une peruche
» Maladie sur les conifères (surtout les sapins)
» Maladie contagieuse ou coincidence?
» Maladie contagieuse : virus de Tyzzer
» Maladie contagieuse a la maison ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SECONDE CHANCE ::  ::  :: -